Isoler le Land Rover Defender, the mission!

Isoler le Land Rover Defender, the mission!

Isolation thermique et acoustique d'un DEFENDER 110 SW

Comme tous les propriétaires de Land Rover Defender le bruit et le concept de garder la chaleur à l’intérieur l’hiver et inversement pour l’été sont  de vraies questions.

Pour essayer d’améliorer la situation, je me suis mis en tête  d’isoler l’ensemble du Defender. Pour cela il existe plusieurs produits de plus ou moins bonne qualité, réputation etc.. J’ai longuement hésité à partir sur le leader du marché DYNAMAT et que l’on trouve chez tous les revendeurs de pièces détachées pour nos Land. Mais après avoir lu un article dans notre magazine fétiche Landmag qui a traité le sujet, qui sauf erreur de ma part , à propos d’un véhicule préparé par Sven Made, j’ai décidé de tester des produits venant d’un fabricant Anglais ( Land Rover oblige!). Objectif : Isoler le Land Rover Defender

Je suis donc parti sur la marque SILENT COAT.

Mais avant d’attaquer l’isolation d’un tel véhicule, cela demande un peu de préparation que nous allons détailler. 

Première mission, supprimer les vitres coulissantes arrière et les remplacer par une plaque métallique. Pour cela, je me suis adressé la société Mitic équipement France, qui m’avait déjà fabriqué sur mesure mon parechoc avant et treeslider. Il faut compter environ 100€ TTC par côté peinture comprise ( Hors pose). Auquel il faut ajouter le prix des renforts qui seront fixés par l’intérieur, pour garder la rigidité de la structure. Il faut compter une vingtaine d’euros. Il y a 4 renforts par côté.

La plaque est collée à l’aide d’une colle SIKA( On peut admirer au passage le délire de l’artiste!), ce qui permet le maintien, de ne pas mettre des rivets partout en mode “cordonnier”. Il y a cependant des rivets dans les montants de porte et dans le retour sur la partie arrière.

Une fois les panneaux fixés, les éléments du ciel de toit déposés ( je les ai débarrassé du revêtement d’origine, nettoyé et repeint), on peut attaquer l’isolation intérieur.

Premièrement s’attaquer à l’isolation de ces fameux panneaux métallique. Pour se faire, j’ai choisi des plaques de polystyrène extrudé, pour parfaire le tout est jointé avec un ruban adhésif aluminium pour l’isolation thermique (25€ le rouleau en moyenne) . En effet, c’est simple à découper et à poser. Ensuite en recouvrement, une planche de bois en 5mn de chaque côté pour l’aspect visuel.

 

Désormais, il est temps de s’attaquer au cœur du sujet…La mise en place de l’isolation sous le ciel de toit, la benne arrière, les portes, caisson avant sous les fauteuils etc..

Cela représente une surface importante l’air de rien!

Par quoi commencer? tout d’abord, il faut nettoyer les surfaces. Pour cela, une éponge, de l’eau savonneuse , un chiffon pour essuyer et de l’huile de coude! Il faut débarrasser les surfaces de la poussière au maximum.

Puis il faut dégraisser, je suis devenu un adapte de l’acétone. Arme redoutable contre les résidus de gras. Ces opérations sont longues mais nécessaire. 

La première couche à coller sur le véhicule est l’isolant SILENT COAT 2MM MAT BULK.

Pour tout le véhicule ( un 110 pour mémoire) il faut compter 3 cartons de 40 feuilles pour tout recouvrir correctement. Le cout en Euro est d’environ 90€/carton. Ce n’est effectivement pas gratuit! il existe différente épaisseurs de ce produit mais 2mm c’est déjà pas mal à mon avis. les feuilles se découpent très bien au cutter associé à une règle en métal. Vous devez utiliser une roulette de tapissier pour chasser les bulles d’air et bien coller chaque feuille. J’ai aussi recouvert le tunnel de boites…Un conseil mettre 2 couches sur la paroi à droite de la pédale d’accélérateur, pour protéger votre pieds droit de la chaleur!

Si vous laissez le “Silent Coat” nu, il va absorber une partie de la chaleur mais le bruit et les résonances continueront. Pour limiter ces effets, j’ai collé par dessus une couche d’isolation phonique. 

Mon choix s’est porté sur les produits suivants:

  • SILENT COAT ISOLATOR 6MM LARGE SHEET : Il se présente par plaque de 98 cm sur 60 cm et 6mm d’épaisseur. Il est autocollant ( très collant même!). Ce produit est très facile à couper au cutter, à poser mais attention par morceau raisonnable en taille. Ce produit est à réserver pour le toit, les parties verticales ou arrondies.  Il faut compter 16,50€ la plaque. J’en ai utilisé une dizaine…
  • DODO PRO BARRIER MLV: Là c’est du lourd! La plaque fait 90cm sur 60cm et 8mn d’épaisseur. Il est recouvert d’une plaque de vinyl  résistante . Son utilisation est à réserver pour les parties planes ( genre tapis de sol) ou sur de petites parties verticales.  La meilleure façon de les maintenir en place c’est le scotch double face forte tenue. J’ai essayé la colle néoprène en bombe….Une catastrophe! A 30€ la plaque, j’en ai utilisé 6.

Voilà ce que cela donne une fois posé pour ces deux composants en fonction des besoins:

Je n’ai pas encore tout terminé. Je dois ajouter les quelques finitions comme les angles du caisson avant sous les sièges.

Vous trouverez ci-dessous une liste des produits nécessaire pour faire ce job!

J’ai voulu partager mon expérience, cela ne veut pas dire que les solutions proposées sont les meilleures options mais elles peuvent aider certains dans le choix des produits. Ne pas hésiter à me contacter pour plus d’information, conseils etc..

Merci d’avoir pris le temps de lire cet article. Partager le sans limite pour aider un maximum de landistes, il est là pour ça. 

J’espère que vous aussi vous aurez envie de relever ce challenge qui est  : Isoler le Land Rover Defender 

A vous de jouer! 

A bientôt pour un nouvel article.

PS: je n’ai aucun lien avec les sociétés et produits présentés, c’est juste un partage d’expérience. 

Decouche Fabrice

Passionné de Land Rover, de voyage, d'évasion...le monde est notre terrain de jeu!

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.